P1340773

article sur l'ASHW dans l'Alsace du 15 mars 2019

  • Par aswihr
  • Le 15/03/2019
  • Commentaires (0)

Dernière à domicile pour Horbourg-Wihr

En net regain de forme, Wihr s’offre une belle affiche pour son dernier match salle Kastler en recevant le leader Wittenheim.

Aujourd'hui 04:59 par G.T journal l'ALSACE du 15 mars 2019

Il reste quatre journées à disputer en N3, mais cette rencontre, en raison de son caractère de match avancé de la 20e journée est déjà le dernier rendez-vous à domicile pour Horbourg-Wihr qui se déplacera ensuite à trois reprises. Et on aurait assez tendance à trouver que c’est dommage pour les joueuses et leur public. Parce que depuis qu’elle joue sur le mode « de toute façon, on n’a plus grand-chose à perdre », l’ASHW a aligné trois victoires sur les quatre derniers matchs. On ne va pas, au moment où se présente le leader Wittenheim, aller jusqu’à prétendre que Marie Dommain et ses coéquipières sont devenues totalement irrésistibles et injouables, mais enfin, deux succès lors des deux dernières journées de +17 à Saint-Chamond et +11 à domicile contre le deuxième Unieux, ça vous a de la gueule quand même !

« Ça va de mieux en mieux »

Depuis qu’elles sont pour ainsi dire condamnées, même si elles ne sont toujours pas officiellement reléguées, les joueuses de Vincent Pelizzoni semblent enfin avoir réussi à se débarrasser du boulet de l’enjeu qu’elles traînaient à chaque sortie. « Ça va de mieux en mieux » se réjouit l’entraîneur. « On réussit peu à peu à renverser la vapeur. On a changé notre manière de défendre. Ça nous a permis de remettre du rythme et d’augmenter notre pourcentage de réussite au shoot. On arrive ainsi à créer du déchet technique chez l’adversaire et on est plus efficaces. » Résultat : lors de ses trois derniers succès, Wihr a inscrit 79, 69 et 66 points alors qu’il était jusqu’alors scotché à une famélique moyenne de – de 52 points par rencontre. Et pour tout dire, ce changement de rendement ne saurait mieux tomber au moment d’affronter Wittenheim. Si à l’aller, Klett et consorts n’avaient encaissé que 48 points, elles n’en avaient malheureusement inscrit que 34, leur pire copie de la saison. Dans ce derby haut-rhinois, et malgré les progrès des locales, l’adversaire s’avance en large favori des débats. L’USW compte deux victoires d’avance sur son suivant, et n’a probablement pas l’intention de gâcher un joker dans la salle Kastler. « C’est une équipe avec une intérieure très mobile et technique. Une équipe homogène, qui sait faire preuve de vitesse, de percussion et d’adresse, et qui excelle aussi dans le jeu sans ballon. »

« Continuer à jouer sans penser au résultat »

Le leader ne s’est incliné que 4 fois depuis le début de la saison, mais toutes à l’extérieur. Et s’il reste sur trois victoires consécutives, son dernier revers a été concédé à Charnay, l’avant-dernier du classement. De quoi donner des idées à WIhr ? Vincent Pelizzoni préfère en réfuter l’idée : « Nous devons juste continuer à jouer sans penser au résultat. Avant, cette volonté de faire un résultat nous inhibait. Maintenant, on joue décomplexés en ayant juste envie de bien faire. Si on continue à évoluer de la même manière, on a quelques cartes dans la manche pour finir la saison avec un beau visage. Dans un premier temps, essayons déjà samedi de nous faire plaisir et de faire plaisir à notre public. Ensuite, Il ne nous restera que des adversaires de première moitié de tableau à affronter (ndlr après Wittenheim, Wihr se déplacera à Bron 7e , Vénissieux 5e et Ozon 2e ). Si on peut en accrocher un ou l’autre… » Pour cette dernière devant son public, Wihr devrait a priori s’aligner au complet. À noter que le match se jouera exceptionnellement un samedi soir pour permettre aux U 18 Nationale de l’Entente constituée par Wihr avec… Wittenheim et Mulhouse de jouer le dimanche après-midi.

Ajouter un commentaire